Alpha Condé dans ses éternelles manoeuvres politiciennes

0
207

Étant donné que les faits nous obligent à admettre que notre pays pratique un régime présidentialiste fort qui consacre la concentration de tous les pouvoirs dans les mains du président, une cohabitation entre un Premier ministre nommé à la suite d’un deal politique et un ministre d’État chargé des affaires PRÉSIDENTIELLES et de la défense nationale, qui de surcroît est considéré comme étant le gardien du temple (le parti et l’armée), peut susciter évidemment des interrogations.

Alors, qui de Kassory Fofana ou de Mohamed Diane sera le véritable décideur sur les questions stratégiques ? Désormais faut-il composer avec un premier ministre et un homme fort du président dans un même gouvernement ?
Tout porte à croire que le premier s’occupera des affaires courantes de l’administration et des crises chroniques et le second du maintien du régime (à n’importe quel prix), du contrôle du « Temple » et du déroulement de l’agenda machiavélique en toute discrétion. Une combinaison subtile au bénéfice des seuls intérêts du chef. D’ailleurs ceci représente l’enjeu réel de ce remaniement.

Mais comme ils semblent être tous des « Docteurs » en quelque chose, il est certain que notre « Professeur national » leur a enseigné la formule de cohabitation qui sert son projet : A chacun son agenda et son équipe; deux gouvernements officieux dans un seul qui est officiel. L’un à la présidence et l’autre à la primature (donc les nominations vont continuer pour le besoin de l’objectif final).
Quant à la « majorité silencieuse », elle ne trouvera pas encore son compte dans ce type de manoeuvre malgré tout le bruit, les promesses et la longue attente.

En tout cas pour la stratégie qui vise à l’aider à s’éterniser au pouvoir, nous y sommes déjà. Mais il reste bien entendu la réponse du peuple conscient et ambitieux.

Le combat continue !

Aliou Bah
Homme politique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here